Les bonnes performances des entreprises d’insertion

La Fédération des entreprises d’insertion vient de publier la 7ème édition de son Observatoire qui fait le point sur les performances de ce secteur, de 2011 à 2013. C’est globalement satisfaisant.

Les entreprises d’insertion enregistrent une augmentation de 15% de leur chiffre d’affaires moyen entre 2011 et 2013. Elles améliorent leurs résultats en termes d’accompagnement socioprofessionnel et de requalification des salariés en insertion puisque 62% sortent du dispositif en ayant un emploi ou une formation, en 2013. « Ce taux de réussite progresse de 3 points en 3 ans et démontre la qualité des parcours mis en place au sein des entreprises d’insertion, à travers notamment la certification AFAQ EI/ETTI, délivrée par l’AFNOR », se félicite la Fédération qui les regroupe.

 

Ces performances sont reconnues par l’exécutif. Présent au départ de la douzième étape du Tour de France, le Premier ministre, Manuel Valls, a remis hier matin ( jeudi 16 juillet) le dossard de l’emploi à Kenny Bertonazzi, président de la Fédération et dirigeant de l’entreprise d’insertion STEP. Une distinction symbolique qui s’inscrit dans le cadre de l’opération « Au tour de l’emploi », portée par le Medef,.

 

Toutefois, cette bonne santé cache un léger ralentissement. L’emploi, notamment celui relatif à l’insertion, progresse en moins rapidement. Cela s’explique par le contingentement du nombre de postes financés par l’État, ces dernières années. La part subventionnée ne représente plus que 11% des produits d’exploitation des structures concernées.

 

1 200 entreprises d’insertion participent au développement économique des territoires et à l’insertion par l’emploi de personnes en difficulté, employant chaque année 65 000 personnes, dont 55 000 en insertion.