Les chambres d’agriculture à la diète, les fédérations professionnelles protestent

La FNSEA et JA (les Jeunes agriculteurs) prêtent au gouvernement l’intention de réduire la taxe additionnelle à la taxe foncière.  C’est une bonne nouvelle pour les exploitants agricoles qui verront la pression fiscale qui pèse sur leurs épaules baisser. En revanche, la pilule est amère pour Chambres d’agriculture dont le financement est en partie assuré par cette manne.

 

Les deux organisations professionnelles s’emportent contre une mesure cosmétique. «Cette charge représente, selon la Cour des comptes, moins de 0,52 % des charges globales d’une exploitation agricole », autrement dit, son impact pour les assujettis est microscopique. À l’inverse, la coupe dans le budget des chambres consulaires pourrait avoir des effets dommageables, selon la FNSEA et JA. « Le Gouvernement appelle vigoureusement les agriculteurs à prendre le virage de la transition vers plus de durabilité et en même temps, il supprime les moyens qui permettent d’accompagner massivement ce mouvement : la formation des agriculteurs, le conseil individualisé, l’innovation. Il s’agit d’un double discours incompréhensible ».  Les fédérations menacent de  suspendre toutes discussions sur le contrat d’objectifs entre l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture et le ministère de tutelle.