Les cotisations salariales maladie et chômage seront supprimées en 2018.

Le Gouvernement confirme qu’il engagera en 2018 le transfert des cotisations salariales vers la CSG , « afin de redonner 7 Mds€ de pouvoir d’achat aux actifs ». Cette mesure qui vise à répartir plus équitablement le financement de la protection sociale sera compensée par une hausse de CSG, à hauteur de 1,7 point.

 

Selon Bercy, il en résultera néanmoins un gain net de pouvoir d’achat de l’ordre de 1,45 % pour tous les salariés, soit 260 € par an pour une personne au SMIC.  Outre les salariés, les travailleurs indépendants seront également bénéficiaires de cette réforme.

 

Concernant les fonctionnaires, des discussions auront lieu dès l’automne prochain entre le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin (photo), et les syndicats, pour définir les modalités d’une compensation. Une seconde baisse des cotisations est prévue à l’automne 2018.