Les dépenses de formation professionnelle restent scotchées à 1,5 % du PIB

En 2014, indique le dernier état des lieux de la Dares publié ce 23 juin, la dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage s’élève à 31,6 Mds€. Elle reste quasi stable, à 1,5 % du PIB. Les employeurs restent les premiers bailleurs.

Les entreprises demeurent les principales sources de financement. Elles procurent 45,2 % de la dépense globale, soit 14,3 Md€. L’enveloppe globale, liée à la masse salariale, est plus élevée qu’en 2013 (+3,6 % en 2014 contre +1,0 %). La Dares précise que les sommes déboursées en faveur des demandeurs d’emploi et des actifs occupés du secteur privé progressent respectivement de 4,1 % et 2,9 %. En revanche, les financements ciblés sur les jeunes diminuent de 2,1 %.

 

L’étude, coordonnée par Odile Mesnard, s’intéresse par ailleurs à l’effort des organismes collecteurs (opca). Il s’oriente davantage vers les personnes en recherche d’emploi. Les appels à projets du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) destinés à cette catégorie d’actifs n’y sont pas étrangers. Les organismes ont ainsi déboursé 177,5 M€ au profit des bénéficiaires de contrats de sécurisation professionnelle (CSP), au lieu de 169 M€ l’année précédente. S’y ajoutent 73,4 M€ dans le cadre du dispositif de préparation opérationnelle à l’emploi (POE), contre 62,5 M€ précédemment.