Les DRH en pleine autocélébration

Plus des trois quarts des professionnels des ressources humaines disent être globalement satisfaits du périmètre de leur fonction RH et du pilotage de leurs missions a façon dont ses missions sont pilotées. Mieux, 84% d’entre eux pensent que les RH vont encore gagner en influence dans les prochaines

années. C’est le principal enseignement d’une enquête réalisée entre octobre 2013 et janvier 2014 par la commission nationale Fonction RH et Prospective auprès de 526 professionnels des ressources humaines.

 

La fonction RH a su conserver son périmètre traditionnel. Ses cinq principales missions restent l’accompagnement des managers (97,60%), les relations sociales (94,90%), le droit du travail (93,20%), l’élaboration de la stratégie RH (90,80%) et la formation (90,80%). Elle s’impose comme une fonction stratégique, support au service des managers, un régulateur social et un expert administratif. En revanche, elle n’a pris que partiellement le virage du marketing RH (marque employeur), du collaboratif, de la RSE et de la sécurité et de la gestion des risques.   Certaines missions sont plus facilement externalisées (paie, recrutement, formation, SIRH, recrutement) ou traitées en centre de service partagé.

 

En ce qui concerne leur influence, 92% estiment qu’ils font avancer les priorités RH, 87% pensent avoir un impact sur les décisions opérationnelles et 67% sur les décisions stratégiques. En revanche ils ne sont plus que la moitié (52%) à considérer pouvoir impacter les décisions portant sur la gouvernance de l’entreprise. Des DRH optimistes pour l’avenir, mais peu visionnaires. 84% des professionnels interrogés pensent que la fonction va augmenter son périmètre et 93% estiment qu’elle gagnera en influence à l’avenir.

 

En revanche, les professionnels considèrent que les évolutions de l’environnement vont peu bouleverser leurs missions. Leurs priorités actuelles -GPEG, engagement et implication des salariés, changement culturel et adaptation de l’organisation, employabilité des collaborateurs- arrivent en tête des priorités qui seront les leurs en 2020.