Les effectifs et les salaires du secteur privé à la hausse

Les effectifs salariés du secteur concurrentiel progressent de 1,0 %, en 2016. Ils s’établissent à 17,8 millions en moyenne annuelle, calcule l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), la caisse nationale des Urssaf.

Comparée à l’an passé, la situation s’améliore dans toutes les régions : toutes affichent sur l’année 2016 une augmentation des effectifs salariés, de 0,1 % en Bourgogne-Franche-Comté et en Normandie à 3,0 % à la Réunion. Cette amélioration doit beaucoup à la très forte progression du secteur de l’intérim sur l’année écoulée (+ 9,7 %).

Toutefois, l’industrie et la construction continuent de perdre des emplois en 2016, dans presque toutes les régions métropolitaines. Les régions du sud et de l’ouest sont les mieux orientées et gagnent pour certaines d’entre elles des salariés dans ces deux secteurs d’activité.

 

L’hébergement et la restauration ainsi que les activités informatiques sont, comme  l’année précédente, les plus dynamiques parmi les activités tertiaires, et cela dans la plupart des régions. À l’inverse, les télécommunications et l’administration publique perdent des emplois dans un grand nombre de régions.

 

Dans le même temps, la masse salariale augmente de 2,4 %, en accélération par rapport à 2015 (+ 1,7 %). Le salaire moyen par tête progresse de 1,4 % pour atteindre la barre de  2 527 € bruts mensuels. Cette progression reste inégale. Elle est de l’ordre de 1,5 à 1,6 % en Île-de-France et dans les régions de la façade Atlantique , inférieure à 1,0 % en Centre-Val de Loire et en Normandie.