Les effectifs salariés ont continué d’augmenter au deuxième trimestre

Les effectifs salariés du secteur privé ont augmenté de 0,2 % au deuxième trimestre, soit un gain de + 36 000 postes. Ce rythme est toutefois moins soutenu que celui de période précédente, note l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), caisse nationale des Urssaf.

 Sur un an, les effectifs salariés progressent de 1,0 % (+ 184 000 postes). Hors intérim, la hausse est de 0,7 % sur un an (+ 117 000 postes) et  0,2 % ce trimestre. Dans ce contexte, le  salaire moyen par tête s’est légèrement replié de 0,1 % entre avril et juin derniers, après  avoir enregistré une progression de + 1 % au trimestre précédent. « Ces évolutions s’expliquent en partie par le versement de primes au premier trimestre, c’est-à-dire des éléments de rémunération par nature non pérenne », souligne l’Acoss.

 

 Sur un an, le SMPT croît de 1,4 %. En comparaison, les prix à la consommation de l’ensemble des ménages augmentent de + 0,6 % sur le trimestre et ils sont en légère hausse (+ 0,2 %) sur un an.Au total, la masse salariale progresse de 0,2 % au deuxième trimestre 2016, après + 1,3 % au trimestre précédent. Sur un an, elle augmente de 2,4 %. Dans l’industrie, les effectifs salariés continuent de reculer : – 0,3 % au deuxième trimestre (- 9 000 postes), après – 0,2 % au trimestre précédent. Sur un an, la baisse atteint – 1,1 %, soit – 33 000 postes. Dans la construction, les effectifs salariés baissent de 0,2 % au deuxième trimestre 2016 (- 3 000 postes) après une hausse de même ampleur au premier trimestre. Sur un an, les effectifs restent en repli : – 1,1 %, soit – 16 000 postes.Dans le secteur tertiaire hors intérim, les effectifs salariés augmentent de 0,4 % (+ 49 000 postes) après une hausse de 0,5 % au trimestre précédent. Sur un an, ils progressent de 1,3 %, soit + 165 000 postes. Cette hausse est notamment portée par les secteurs de l’hébergement-restauration, de l’enseignement, des activités informatiques et des activités juridiques et de conseil.

 

Les effectifs intérimaires reculent ce trimestre de 0,6 % après une hausse de 3,5 % au premier trimestre 2015. Sur un an, ils augmentent de 11,2 %, soit + 67 000 postes. Sur un an, les effectifs salariés progressent dans toutes les régions.