Les entreprises de la métallurgie vont expérimenter les contrats de chantier

Un accord est en passe d’être trouvé entre l’UIMM et les syndicats en vue d’expérimenter les contrats de chantier pendant trois ans.  FO est signataire, la CGT y est opposé. Ces contrats ne pourront pas avoir une durée inférieure à six mois. Un bilan doit être fait dans les six mois précédant le terme de la période. Le quota maximum de CDI de chantier est fixé 10 % de l’effectif de l’entreprise si elle emploie 50 salariés et moins de 1000 salariés, contre seulement 5 % au-delà de 1000 personnes.La rémunération minimale conventionnelle sera majorée de 10 %, et des garanties en matière de formation et d’indemnités de licenciement plus avantageuses que les indemnités légales s’appliqueront.