Les entreprises d’insertion vont miser davantage sur la qualité

La fédération des entreprises d’insertion qui représente quelque 1200 structures, y compris les entreprises de travail temporaire d’insertion, réfléchit au renforcement de la certification. Les adhérents qui bénéficient de l’estampille Afaq EI-ETTI en vigueur obtiennent les meilleurs résultats : les personnes en difficulté qu’elles accompagnent remettent le pied à l’étrier dans 65 % des cas. La grande majorité des dirigeants concernés estiment que la certification est un atout essentiel de leur performance.

 

La fédération envisage donc de faire évoluer la démarche qualité Afaq EI-ETTI  pour y intégrer un zeste de RSE. L’entreprise d’insertion exerce son activité aux conditions du marché. Ses ressources proviennent à près de 80 % de la commercialisation des biens et des services qu’elle produit. Les quelque 30 000 salariés en parcours d’insertion sont recrutés pour deux ans maximum, en CDD d’insertion, majoritairement à temps plein. Ils bénéficient pendant cette période d’un accompagnement pour construire un projet professionnel.