Les groupements d’employeurs tiennent le cap

Les Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ,) ne connaissent pas la crise. Le CNCE, organisme national qui les labellise constate une progression du nombre des personnes suivies et des entreprises impliquées.

En dépit des difficultés économiques et des perspectives d’emploi ternes, 140 nouveaux groupements ont décroché le label GEIQ cette année. Plus de 5 600 contrats ont été signés avec environ 8 300 personnes. Soit un cumul de 5 millions d’heures de mise à disposition dans les entreprises et 1, 5 million d’heures de formation qualifiante, en alternance. De nouveaux groupements ont vu le jour dans des secteurs d’activité aussi différents que l’Industrie, le BTP, les services à la personne ou le transport aéroportuaire.

Les entreprises comprennent mieux l’intérêt de recourir au dispositif. Elles sont près de 5 200 à y adhérer, soit une augmentation de 4 %. Et leur engagement s’avère payant : 75% des personnes qui intègrent un parcours de formation obtiennent la qualification visée et deux alternants sur trois sont recrutés par l’entreprise d’accueil. « 2014 est un bon millésime C’est un encouragement à faire encore mieux en 2015, et je compte sur le soutien des pouvoirs publics pour accompagner nos entreprises qui se mobilisent au quotidien pour réussir l’insertion de personnes en difficulté». se félicite Heric Quettelart, président du CNCE-GEIQ.

Ces résultats renforcent le crédit du dispositif  consacré par la loi du 5 mars 2014. Le rapport de Ia mission IGAS, attendu dans les prochains jours, devrait aller dans le même sens, alors que l’insertion professionnelle des chômeurs de longue durée figure dans l’agenda des partenaires sociaux. CNCE-GEIQ fêtera 20 ans d’existence le 23 octobre prochain.