Les Nations Unies créent une commission spéciale sur le marché du travail dans le secteur de la santé

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a créé une Commission de haut niveau sur l’emploi dans la santé et la croissance économique. Elle va se pencher sur des questions telles que la pénurie de main-d’œuvre spécialisée et les difficultés d’accès pour les populations défavorisées.

 

La nouvelle Commission sera présidée conjointement par le chef de l’État français, François Hollande, et par le président sud-africain, Jacob Zuma. avec l’OIT, l’OMS et l’OCDE sont vice-présidentes. La commission devrait formuler ses propositions en septembre prochain.

« Des secteurs de la santé forts, capables de contribuer à l’objectif de santé et de bien-être pour tous, sont vitaux pour le développement durable et inclusif. Aujourd’hui, cela passe par une hausse de l’emploi dans le secteur de la santé de plus de 10 millions – ainsi que par le respect des droits des personnels de santé et la garantie de conditions de travail décentes pour eux », a déclaré le directeur général de l’OIT, Guy Ryder.

 

En raison des pénuries de main-d’œuvre dans le secteur de la santé, plus de la moitié de la population mondiale est exclue de l’accès aux soins de santé dont elle a besoin, en particulier les femmes et les enfants qui vivent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.