Les recrutements high-tech redémarrent, sauf dans les SSII

Une nette amélioration des perspectives d’activité pour 2015, voilà ce que révèle la 7e enquête de conjoncture menée par l’Observatoire des Métiers de l’Institut Mines-Télécom. Elle est fondée sur les prévisions de la centaine d’entreprises présentes sur le Forum des Télécommunications organisé conjointement par des étudiants de Télécom SudParis, Télécom École de Management et Télécom ParisTech.

 

 Les entreprises du secteur télécoms se montrent plus optimistes que l’année dernière. Huit sur dix ont des perspectives positives. La moitié d’entre elles ont des prévisions de recrutement en hausse, soit une augmentation de 17 points. Seules les SSII restent en retrait. Mieux, 45 % des entreprises déclarent avoir un plan de recrutement au-delà de 2015

 

Concernant les profils recherchés, l’étude note une certaine stabilité. Informatique, sécurité et réseaux restent en tête. Comme en 2014, les besoins de recrutement portent sur les fonctions étude-développement informatique et réseaux (19 %), conseil (18 %) et ingénierie (15 %). Des métiers nouveaux émergent, toutefois comme ceux liés à la sécurité, aux technologies internet, mobilité et multimédia ou au big data.

 Les entreprises veulent toujours plus de diplômés de haut niveau. La double compétence technique et management de projet est très appréciée.