Les syndicats du groupe Engie opposés au versement de dividendes

D’une seule voix, les syndicats CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT et FO du groupe Engie demandent au ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, de voter contre la résolution N° 3 inscrite à l’ordre du jour de l’assemblée générale des actionnaires convoquée pour le 14 mai prochain. Ce point concerne le versement de dividendes au titre de l’exercice 2019.

 

 Les actionnaires, dont l’Etat, doivent aussi participer à l’effort demandé à toutes les composantes de la population, face à la crise sanitaire, considèrent les correspondants de Bercy.  Ils expliquent qu’Engie « doit tout mettre en œuvre pour sécuriser ses flux de trésorerie afin d’accompagner ses clients et ses fournisseurs dans des délais de paiement adaptés mais également participer à la relance rapide de l’économie nationale dès la sortie de cette pandémie », tout en préservant les emplois.

 

Et pour les années à venir, « afin de pérenniser l’emploi et d’assurer le développement du Groupe dans la transition énergétique », le chœur syndical propose d’instaurer « une politique de dividende proportionnel au résultat net du groupe ».Les syndicats préparent leur contre-résolution, au nom du fonds commun de placement d’entreprise (FCPE). L’Etat pèse 23,64 % du capital, l’actionnariat salarié compte pour 3,22 %.