L’extension de la couverture maladie universelle complémentaire sera effective en novembre prochain

 L’extension de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) aux bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé (ACS) entrera en vigueur au 1er novembre 2019. Elle a pour objectif d’améliorer l’accès aux soins des populations en situation de précarité en leur garantissant d’avoir accès à un large panier de soins sans reste à charge à un niveau de cotisation limité. Les intéressés pourront disposer d’une complémentaire santé à moins d’un euro par jour, avec un niveau élevé de garanties et une procédure simplifiée.

 

 Cette réforme a fait l’objet d’une évaluation du nombre de bénéficiaires et tient compte de l’augmentation progressive du taux de recours au dispositif. Le Gouvernement en assure les financements par enveloppe non limitative, souligne le ministère ses Solidarités et de la Santé.

 

 L’Assurance maladie garantira un remboursement de l’intégralité des frais de prestations acquittés par les complémentaires, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent pour la CMU-C.  En outre, la Sécu  versera une somme supplémentaire aux organismes complémentaires concernés ,au titre de leurs frais de gestion. Son montant a été revu pour les organismes complémentaires participant au dispositif. Il a été fixé à 32 € par contrat en 2020, 30 € en 2021 et 28 € en 2022. Ces deux évolutions représentent un effort financier de l’ordre de 40 M€.