L’intérim spécialisé et le management de transition cartonnent

Si le travail temporaire généraliste se développe, l’intérim spécialisé et le management de transition accélèrent encore plus. Ils interviennent dans un cadre plus large et diversifié que par le passé, constate une étude de Page Personnel. « L’image de l’intérim spécialisé n’a jamais été aussi positive auprès de ceux qui le pratiquent au quotidien, qu’ils soient employeurs ou postulants. Les missions et les attentes deviennent identiques à celles de leurs homologues permanents. On attend d’eux une plus grande souplesse et plus d’autonomie, afin de mener des missions de plus en plus complexes », explique Isabelle Bastide, PDG de PageGroup France.

 

L’image de du travail temporaire spécialisé s’améliore : 81 % des employeurs et 2 candidats sur 3 jugent considèrent le passage par l’intérim comme « positif » ou « très positif ». Ce mode d’exercice n’est plus perçu comme un pis-aller ou un moyen de conserver son employabilité. C’est, dans bon nombre de cas, un choix dans un parcours. 60 % des salariés travaillant en intérim depuis 10 ans estiment que leur carrière a progressé, et un intérimaire sur cinq déclare avoir des responsabilités managériales. Les recruteurs confirment : 20 % d’entre eux affirment en embaucher pour des postes d’encadrement. Plus de 8 salariés sur 10 (85 %) interrogés pour les besoins de cette enquête possèdent un diplôme universitaire (licence, master, MBA). Près de la moitié cumulent 10 ans d’expérience professionnelle. Âge moyen : 37 ans.