Lundi de Pentecôte : sept salariés sur dix resteront chez eux

Profitant d’une « journée offerte » par leur entreprise ou d’une RTT, 70 % des salariés resteront chez eux. C’est le constat que fait Randstad en s’appuyant sur un tour d’horizon de ses propres agences et de leurs clients .

Le 16 mai, l’activité tournera au ralenti, pour cause de lundi de Pentecôte. Les entreprises demandant à leurs salariés de poser une journée de RTT ou bien de congés le lundi de Pentecôte, le contrat des salariés intérimaires en poste la semaine prochaine ne démarrera du coup qu’à partir du mardi 17 mai.Le délestage varie d’une localité à l’autre, de 80 % à 50 %. Le groupe de services RH évalue la baisse moyenne à environ 70 % , un niveau comparable à celui de l’an dernier. La grande majorité des entreprises clientes ont signifié aux agences Randstad que leurs propres salariés ne travailleront pas lundi prochain. À Saint-Etienne (42), seulement 30 % des salariés intérimaires de l’agence seront en poste, pour cause d’anticipation d’un recul « très conséquent » de l’activité : 90 % des entreprises clientes ayant choisi le lundi de Pentecôte comme journée de solidarité. À Bourg-en-Bresse (01), on note que « peu de sociétés travaillent le lundi de Pentecôte » et deux tiers des intérimaires seront au repos.

 

Le Break est plus marqué à Grenoble (38) où la plupart des clients de l’agence Randstad seront « en congés ». L’activité sera de ce fait à l’arrêt, avec un recul estimé à 80 %. Autrement dit, par rapport au planning habituel, seuls 20 % des salariés intérimaires devraient être délégués. Même constat à Nantes, où l’activité de l’agence est attendue en baisse de 80 %.

 

La situation varie aussi en fonction de la taille des entreprises et de leur secteur d’activité. Les grands groupes sont plus enclins à laisser leur personnel au repos. La situation est plus contrastée sur le front des PME. Motifs : trésorerie serrée, impératifs de livraison de commandes, etc. Par ailleurs, l’industrie est le secteur où l’activité est la plus impactée par le lundi de Pentecôte. Habituellement, la majorité des groupes industriels restent fermés, malgré quelques exceptions, en particulier dans l’agroalimentaire. Dans le BTP, aussi l’activité reste traditionnellement faible le lundi de Pentecôte, notamment en raison d’une interdiction administrative qui vise le transport routier ce jour-là. Néanmoins, certains chantiers restent actifs. Enfin, dans les services, il est difficile de tirer des observations générales compte tenu de la grande diversité des activités et des possibilités de télétravail.