Management de transition : cabinets et cadres indépendants se partagent un marché en progression

En progression depuis cinq ans, le marché du management de transition pèse environ 300 M€. Un peu moins des deux tiers du business passe par les cabinets, le reste est capté en direct par des free-lances, selon une étude de la Fédération nationale du management de transition.

Pour la première fois, la profession a fait évaluer sa force de frappe. Le cabinet Xerfi chargé de l’opération estime le poids de cette activité à 300M€ de chiffre d’affaires, dont 60% sont réalisés par les adhérents de la Fédération nationale du management de transition (FNMT). Les 40% restants sont entre les mains des free-lances, ce qui représente au total environ 2000 missions réalisées sur l’année 2016.

 

Le marché reste hétérogène : les 10 premiers cabinets s’adjugent 56% du chiffre d’affaires. L’étude montre que différents secteurs ne ignorent ce type de relation de travail. Autrement dit, il existe une marge de progression. Le président de la FNMT, Jean-Pierre Lacroix, également DG de MCG managers, (photo), positionne l’organisation comme comme la « voix de la profession » et compte rallier de nouveaux cabinets.