Manifestations du 12 septembre : la CFDT aussi a ses dissidents

Tous les cédétistes ne partagent pas la réserve de l’état-major. Plusieurs groupes de militants organisés s’apprêtent à rejoindre les cortèges. Plus discrètement qu’à FO, dans la mesure où la fronde n’est pas menée par des patrons de fédérations. Ainsi, localement, la CFDT Santé sociaux du Finistère va se joindre aux rassemblements du 12 septembre. Elle refuse « la régression des droits pour les salariés et la disparition des organisations syndicales dans le dialogue social ».

 

On compte aussi des frondeurs parmi les sections d’entreprise. C’est le cas de la CFDT de Sopra-Steria  qui « appelle tous les salariés à faire grève et à se joindre aux manifestations, car les ordonnances réformant le Code du travail visent à détruire méthodiquement nos acquis sociaux ».