Manuel Valls fait plancher le Cese sur le renforcement du dialogue social

Manuel Valls a saisi officiellement le Conseil économique, social et environnemental sur l’élaboration d’une feuille de route engageant l’ensemble des acteurs publics et sociaux dans la nécessité de renforcer le dialogue social. Matignon attend les recommandations avant la fin du mois de mai, en amont du vote définitif du projet de loi portant sur la refonte du Code du travail.

 

Il est demandé au Cese de dégager, en s’appuyant sur le rapport Combrexelle, les principaux leviers susceptibles de contribuer au développement de la culture du dialogue social : valorisation et reconnaissance des parcours syndicaux, moyens du dialogue social, formation des représentants des salariés, mais également des dirigeants d’entreprises, sensibilisation sur le fonctionnement de la démocratie sociale à l’école, formation au dialogue social dans les universités et les grandes écoles, accès aux accords collectifs.ine des actions et des pistes de travail pouvant être mises en œuvre en même temps que la refonte du code du travail. Le Premier ministre souligne que le Cese, par la diversité des expertises et des expériences de ses membres, est « l’institution la plus à même de mener [des travaux] engageant l’ensemble des acteurs publics et sociaux ».

Il a par ailleurs invité le Conseil à s’appuyer sur l’ensemble des administrations concernées, notamment les services des ministères du Travail et de l’Education nationale.