Marché du travail : la reprise tient essentiellement à la poussée de l’emploi intérimaire

La croissance de l’emploi  doit beaucoup à la poussée de l’intérim. Sur un an, entre le 2e trimestre 2016 et le 2e trimestre 2017, le nombre d’intérimaires augmente nettement, à hauteur de 18,1 %, soit 109 000 intérimaires supplémentaires, calculent Amal Beghi et Anthony Bouvier qui signent une note de la Dares publiée ce 17 octobre.  Sur la période, le travail temporaire contribue notablement au redressement du marché.

 

Par secteur, la contribution de l’emploi intérimaire aux évolutions de l’emploi est particulièrement notable dans l’industrie. Dans ces activités, le volume de travail temporaire augmente fortement, de 12,3 % , ce qui représente 31 000 postes supplémentaires équivalents temps plein. ETP).  Dans la construction, toujours sur la même période, le volume de travail temporaire augmente de 19,6 %, générant 20 800 jobs ETP.  Et dans le tertiaire, la Dares  constate une augmentation de 19,1 % (44 700  postes de plus).