Mécénat de compétences : B.A.ba Solidarité, BA de grandes entreprises

Créé à l’initiative de L’Oréal, B.A.ba Solidarité favorise la maîtrise des savoirs élémentaires comme le français, la lecture, l’écriture et le calcul par des salariés qui n’ont pas ces compétences clés. Le dispositif est en œuvre, à des stades plus ou moins avancés, dans sept grandes entreprises.

À Saint-Denis (93), une quarantaine de cheminots aident le personnel d’une entreprise de nettoyage intervenant dans les locaux de l’entreprise à acquérir des compétences de base. La méthode, initiée par L’Oréal, baptisée B.A.ba Solidarité, et pilotée par une association du même nom, vise à lutter contre l’illettrisme et l’analphabétisme en milieu professionnel . Elle consiste à proposer à ces personnes de bénéficier du tutorat d’un salarié bénévole. C’est la traduction d’un partenariat noué avec la Fédération française de propreté. Outre L’Oréal et la SNCF, Orange, TF1, Manpower, La Poste et Publicis s’y essaient, sur plusieurs de leurs sites.

 

Depuis sa création en 2013, le projet a bénéficié à 90 salariés dont 41 ont déjà validé leur formation professionnelle, avec le concours de 250 tuteurs bénévoles.

 

L’illettrisme est un tabou qui touche 7% des Français et une réalité au sein de l’entreprise : une personne illettrée sur deux occupe un emploi.