Menaces sur les industries et les emplois de l’agroalimentaire

L’Association nationale des industries alimentaires (Ania) qui rassemble 20 fédérations nationales sectorielles et 23 associations régionales, représentatives des 11 852 entreprises alimentaires de tous secteurs et de toutes tailles, alerte ses adhérents. Des fraudes et escroqueries massives menées par des groupes criminels internationaux touchent les petites et même les grandes entreprises du secteur de la distribution et des biens de consommation.

Entre 2010 et 2013, selon les chiffres de la police judiciaire, 360 entreprises ont été abusées en France par des « fraudes au président » ou des ruses similaires. L’une d’elles des plus courantes consiste à exiger en urgence d’un membre du service financier un virement à l’étranger en se faisant passer pour le président de l’entreprise et en prétextant un déplacement de dernière minute ou une fusion acquisition imminente.

Ces infractions touchent près d’une entreprise sur deux du secteur de la distribution et des biens de consommation. L’Association présidée par Jean-Philippe Girard demande aux industriels de redoubler de vigilance.

L’agroalimentaire est le premier secteur industriel national, fort d’un chiffre d’affaires de 160,5 Mds€. C’est aussi le premier employeur industriel avec 492 727 salariés.