Mercato : Carrefour embarrassé par le transfert raté des premiers salariés de Dia

L’État-major de Carrefour France est embarrassé par la mauvaise tournure que prend la cession de huit magasins anciennement sous enseigne Dia. Le groupe avait été contraint par les autorités de la concurrence de céder une partie du réseau de supermarchés de proximité qu’il a acquis en 2014. Huit points de vente sont ainsi tombés dans l’escarcelle de la société Gastt, gérée par Adam Kuzmicz, en mai dernier, tandis que 32 autres restent à vendre.

 

Selon la fédération FO de l’agroalimentaire (FGTA), « Depuis cette vente, il est acté que Gastt, n’a pas honoré ses engagements. Les salaires des employés ne sont pas versés et les magasins ne seront ni transformés, ni ouverts ».

 

Résultat : les salariés théoriquement transférés se retrouvent aujourd’hui en grande difficulté financière. Le syndicat « exige de la direction du groupe Carrefour la reprise de tous les contrats de travail ainsi que le paiement de toutes les sommes dues au titre de leur contrat de travail ». En attendant, elle compte faire jouer la solidarité en faveur des sinistrés du mercato.