Michelin s’apprête a délocaliser des emplois d’ingénierie de Clermont-Ferrand vers la Pologne et l’Espagne

Sans passer par les instances représentatives du personnel, la direction de Michelin a annoncé aux équipes ingénierie et méthode de l’entreprise la décision de délocaliser les bureaux d’étude assemblage en génie civil (GC) et agro (AG) de Clermont-Ferrand, vers l’Espagne, et la Pologne à l’horizon 2018-2019. Cela concerne quelque 600 salariés.

 

Michelin avait déjà transféré la préparation froide en Pologne au cours de l’exercice 2014-2015, mais  « c’est la première fois qu’une activité aussi essentielle que l’assemblage de pneus est touchée » s’alarme la CFE-CGC chimie. Ses représentants chez Bibendum réclament une information sur les enjeux et les buts poursuivis. Ils auront peut-être une réponse à leur interrogation lors du CCE prévu le 29 mars.