Minima sociaux : la relative amélioration du marché du travail fait son effet

À défaut d’aller mieux, le marché du travail va déjà moins mal. Résultat : le nombre d’allocataires de minima sociaux augmente moins vite. C’est le constat que font les services statistiques du ministère des Affaires sociales et de la Santé.

 

Fin 2014, la Drees comptabilisait 4,13 millions de bénéficiaires de l’un des minima sociaux (RSA, allocation de solidarité spécifique, équivalent retraite de remplacement, minimum vieillesse, allocation de solidarité spécifique, etc.). Leur nombre continue d’augmenter, tout le coût pour la collectivité, évalué à 23,9 Mds. Mais la progression ralentit +2,7 %, au lieu de 4,8 % en 2013 et 4,4 % l’année précédente.

 

Cette relative amélioration s’explique, selon le ministère, par la moindre dégradation du marché du travail. C’est particulièrement visible en ce qui concerne le RSA, dispositif le plus consommé, qui concerne 1,9 million de foyers. Ceux-ci ont touché, en moyenne, 44€ par mois, pour une dépense totale de 9,8 Mds€. C’est aussi patent en ce qui concerne l’allocation de solidarité spécifique (ASS) qui bénéficiait à 536 000 chômeurs non indemnisés ou en fin de droits.