Mise en difficulté par sa maison mère, Conforma France veut imposer le silence dans les rangs

Conforama France demande aux instances représentatives du personnel d’adhérer à «un contrat de confiance », consistant pour l’essentiel à ne pas alerter le personnel sur la situation financière de l’entreprise, potentiellement compromise par les démêlés de la maison mère Steinhoff avec les autorités de régulation.

 

La CGT n’est pas disposée à jouer le jeu. « Affirmer que l’entreprise est solide et saine ne suffit pas. Prôner l’indépendance financière semble difficile à envisager au regard de toutes les irrégularités comptables et fiscales », estime le syndicat. « Le dialogue social suppose une communication précise et transparente sur la situation du groupe Conforama Europe ». Près de 9000 emplois sont en jeu, rappelle la Fédération CGT Commerce.