Mixité : le cercle Inter’Elles accueille un groupe de BTP

Pour la première fois, un groupe de BTP est représenté dans ce cercle qui regroupe des réseaux de femmes (et d’hommes) ayant l’objectif d’accroître la mixité des métiers scientifiques et technologiques, d’encourager les carrières féminines et d’agir dans ce sens auprès des pouvoirs publics. Jusqu’ici, Inter’Elles a pour membres Air Liquide, Canon, le CEA, Dassault Systèmes, Engie, GE, Gemalto ,IBM, Intel, Lenovo, Nexter, Orange, Orano et Schlumberger. Il y a quelques mois NGE qui emploie 11 000 personnes en France, avait adhéré à Elles Bougent un autre réseau professionnel qui a vocation à attirer des jeunes filles vers les métiers d’ingénieur.

 

 » NGE est engagé depuis plusieurs années dans l’égalité homme femme et prend des mesures contre toutes les discriminations en entreprise », explique en substance Mathilde Roux, directrice de projets, représentante du groupe NGE  au sein du cercle (photo).