Mobiliwork propose une plateforme web de prêt de salariés

Parmi les 18 mesures « conçues pour répondre aux préoccupations quotidiennes et aux besoins concrets des TPE et des PME » annoncées le 9 juin dernier par le Premier ministre, Manuel Valls, , figure le prêt de salariés entre employeurs partenaires. Ce dispositif dont les conditions de mise en œuvre ont été précisées par la loi Cherpion du 28 juillet 2011 répond à la fois aux besoins de flexibilité des entreprises et de sécurité d’emploi des salariés.

 

Du pain bénit pour Mobiliwork, startup créée en décembre 2014 qui gère une plateforme internet (www.mobiliwork.com) de mise en relation pour les sociétés qui souhaitent se prêter leurs salariés consentants dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises. Elle  y voit une opportunité de business. Anne Murgier, avocate of counsel spécialisée en droit social chez Capstan, confirme: « La mesure 12 annoncée par le chef du gouvernement dans le cadre du plan Tout pour l’Emploi dans les TPE et les PME devrait permettre le développement de ce dispositif juridique trop peu connu à ce jour par les professionnels de la fonction RH ».

 

« Le prêt de compétences permet notamment aux entreprises en difficulté d’alléger leur masse salariale tout en préservant l’emploi et en maintenant les contrats de travail. Il n’est toutefois pas réservé aux seules entreprises en difficulté et présente bien d’autres avantages tant pour les salariés que pour les employeurs », explique Jérôme Gonon, Président fondateur de la société qui se positionne comme le spécialiste de ce marché en devenir.