#Montravailàdistance : une plateforme recueille les témoignages et engage le débat

Le cabinet Management & RSE, fondé et dirigé par Martin Richer (photo), s’associe à la CFDT et aux think tanks du social Terra Nova, Metis et Res publica pour engager l’initiative #Montravailàdistance, dont le but est de transformer l’expérience issue du confinement en opportunité pour transformer le travail. Selon les partenaires, il s’agit de « faire de chacun d’entre nous un acteur de ce nouveau travail qui se construit, parfois dans une organisation très anticipée, souvent dans les ajustements et les bricolages que nous inventons en marchant ». Bref, le déconfinement attendu ne devrait pas se résumer à un simple retour du travail et des travailleurs dans les locaux de leur entreprise.

 

Les initiateurs du #Montravailàdistance en sont convaincus : l’expérience contrainte du de travail confiné (un Canada dry du télétravail), va générer des avancées. « Elle va sans doute faire progresser l’autonomie, accélérer le mouvement vers un management reposant davantage sur l’adhésion et le soutien. Elle va mettre en relief des irritants du travail (infobésité, réunions à l’utilité discutable, etc.) que le management essayera de combattre. Elle va peut-être faire bénéficier à des millions d’actifs des avantages du télétravail : moins de déplacements, moins de stress, meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle.

 

Le pool n’élude pas les nombreuses questions qui vont se poser autour du travail, des process RH, des formes du dialogue et d’échange autour du travail, du management, des conditions de la confiance (entre collègues, avec les managers, les clients), de la collaboration. Les voies de la régulation sociale (quel dialogue social dans une telle configuration ?), le rapport l’entreprise fugurent aussi sur la longue liste des inévitables interrogations à venir. Et cela impliquera les directions d’entreprise, les managers, les professionnels RH, les représentants du personnel, les syndicats et les salariés eux-mêmes.

 

Tout le monde peut contribuer via la plateforme mise en œuvre par Res publica, pour recueillir les témoignages et animer le débat entre participants. “C’est donc une approche d’intelligence collective, qui correspond bien au but recherché”, insiste Martin Richer.

Pour contribuer, cliquez ici : Mon travail à distance, j’en parle: