Naissance d’un comité des DRH public-privé, sous l’égide de Marylise Lebranchu

La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a installé ce 1er avril, le comité des DRH public-privé. Son objectif est de jeter des passerelles entre les deux bords afin de partager des expériences innovantes.

 

Si les cadres juridiques ne sont pas les mêmes, les décideurs en matière de ressources humaines du secteur public et du secteur privé font pourtant face aux mêmes défis. La ministre a rappelé que « les mondes du privé et du public ne sont pas étanches et ont tout à gagner d’une compréhension réciproque plus fine : les administrations doivent mieux connaître les entreprises et leurs besoins, et les entreprises doivent mieux appréhender ce que les administrations leur apportent et peuvent leur apporter. »

 

 

Avec la voie d’accès du « troisième concours », réservée aux personnes ayant acquis une expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur privé ou dans la société civile, l’administration peut d’ores et déjà s’ouvrir et ainsi diversifier l’origine de ses agents pour s’enrichir de nouvelles compétences qui pouvaient lui manquer. Cette voie de recrutement connaît un succès croissant, preuve que le service public a su rester attractif. Depuis 25 ans plus de 700 cadres l’ont rejoint via ce « troisième concours ».

 

Le comité se réunira trois fois par an, sa prochaine session aura lieu en septembre.