Négociation sur l’apprentissage et la formation : la CGT n’ira pas à la séance conclusive à Matignon

La confédération dirigée par Philippe Martinez (photo) fait savoir qu’elle « a décliné l’invitation du Premier ministre à la réunion conclusive sur l’apprentissage prévue vendredi 9 février, le même jour que la négociation interprofessionnelle en cours ». Elle y voit une « opération de communication gouvernementale » qui met à mal la liberté de négocier « puisque le Premier ministre compte rendre des arbitrages alors que l’avenir de l’apprentissage est à l’ordre du jour de la négociation », le projet soumis par le patronat aux organisations syndicales faisant toujours l’objet d’un débat.

 

« Si le gouvernement voulait faire pression pour appuyer les régressions patronales, il ne s’y prendrait pas autrement », analyse la confédération, refusant de «  servir d’alibi pour que le gouvernement s’appuie sur un consensus qui n’existe pas » .