Note de conjoncture Apec : l’emploi cadre reste dynamique

Environ 59 % des entreprises de plus de 100 salariés interrogées par l’Apec dans le cadre du Baromètre trimestriel ont recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019. C’est un point de moins qu’il y a un an à la  même  période, mais le marché reste bien positionné.   

Présentant la dernière note de conjoncture de l’association du boulevard Brune, ce 18 avril, le DG, Bertrand Hébert (photo), est formel : « près de 6 entreprises sur 10 envisagent de recruter au moins un cadre au deuxième trimestre 2019, un des plus hauts niveaux mesurés depuis la création du baromètre. Même si des signaux faibles de léger ralentissement sont observés dans l’industrie et la construction, voire le conseil et les services aux entreprises, les moteurs de la dynamique du marché de l’emploi cadre sont bien présents, les entreprises rencontrant des difficultés pour recruter dans certains secteurs et certains métiers. »

 

L’industrie affiche une baisse sensible des réalisations de recrutements avec 67 % des entreprises de plus de 100 salariés ayant embauché au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019. Si ce niveau de réalisation reste élevé, son érosion est la traduction d’un climat des affaires moins bien orientée en ce début d’année. Les prévisions des intentions de recrutement pour le 2e trimestre 2019 sont également en baisse de 3 points par rapport à l’an dernier.

 

Les entreprises de la construction affichent un niveau de réalisation en retrait sur un an (-6 points). Ces réalisations sont très en deçà des prévisions recueillies au cours du trimestre précédent. En lien avec des dépenses en biens immobiliers en recul et des mises en chantier moins importantes, les prévisions des intentions de recrutement pour le 2e trimestre 2019 s’érodent également (-3 points). Pour autant, elles restent élevées avec les deux tiers des entreprises de plus de 100 salariés du secteur envisageant de recruter au moins un cadre le trimestre prochain.

 

Dans le secteur du commerce-transports, on peut noter une quasi-stabilité des réalisations. 45 % des entreprises de plus de 100 salariés ont recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019. Ces réalisations sont supérieures aux prévisions recueillies au cours du trimestre précédent. Pour le 2e trimestre 2019, les intentions de recrutement sont orientées à la hausse et devraient concerner 41 % des entreprises (+4 points sur un an).

 

Dans la banque assurance, les niveaux d’embauche effective et d’intention de recrutement restent élevés même si les trimestres se suivent et ne se ressemblent pas. Les réalisations enregistrées au 1er trimestre s’inscrivent en forte progression sur un an (+8 points) avec 78 % des entreprises de plus de 100 salariés ayant recruté au moins un cadre. Côté prévisions, elles s’inscrivent en léger retrait avec 71 % d’entreprises prévoyant de recruter au moins un cadre au 2etrimestre 2019 (-4points sur un an).

 

Concernant le commerce et les transports, l’Apec note une quasi-stabilité des réalisations. Environ 45 % des entreprises de plus de 100 salariés ont recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019. Ces réalisations sont supérieures aux prévisions recueillies au cours du trimestre précédent. Pour le 2e trimestre 2019, les intentions de recrutement sont orientées à la hausse et devraient concerner 41 % des entreprises (+4 points sur un an).

 

Dans l’ingénierie et la R et D, si les réalisations s’érodent quelque peu (-5 points), elles se maintiennent à très haut niveau puisque 84 % des structures de plus de 100 salariés ont recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019. Les prévisions s’inscrivent dans cette dynamique avec 87 % d’entreprises envisageant de recruter au 2e trimestre 2019, en baisse par rapport à la même période de 2018.

 

Activités informatiques : trimestre après trimestre, la dynamique à l’œuvre et de nature structurelle ne se dément pas. Près de neuf entreprises de plus de 100 salariés sur dix ont ainsi recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019. Les prévisions recueillies reflètent également l’optimisme qui caractérise le secteur avec 92 % des entreprises ayant l’intention de recruter des cadres au cours du 2e trimestre 2019.

 

Dans le conseil et les services aux entreprises, la moitié des entreprises de plus de 100 salariés a procédé au recrutement d’au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019, une proportion stable d’une année sur l’autre. Ces réalisations sont conformes aux prévisions réalisées au cours du trimestre précédent. S’agissant des prévisions, les entreprises interrogées font preuve de prudence. Elles ne sont que 48 % à déclarer avoir l’intention de recruter au moins un cadre au cours du 2e trimestre 2019, soit une baisse de 6 points par rapport à la même période, l’an passé.

 

Le secteur médico-social affiche une bonne tenue avec 50 % des entreprises ayant recruté au moins un cadre au cours du 1er trimestre 2019, soit une part en progression de 5 points sur un an. Pour autant, si l’on observe le profil de la courbe des réalisations, l’optimisme doit être nuancé avec une part d’entreprises interrogées qui recrute en baisse continue depuis deux trimestres. Les prévisions plus contrastées confirment ce constat avec une part d’entreprises qui envisagent de recruter au 2e trimestre 2019 en net recul sur un an (-10 points).