Open space : les jeunes salariés y sont plus productifs que les seniors

Les perturbations en open space, tout le monde en souffre, mais à des degrés divers. Dans ces espaces supposés bruyants, les moins de 30 ans sont comme des poissons dans l’eau. Les quinquas sont majoritairement réfractaires à cet environnement particulièrement bruyant. C’est la principalement conclusion de l’étude réalisée par Future Workplace pour le compte de Plantronics, fabricant américain d’équipements phoniques.

 

On y apprend que 55 % des jeunes de la génération Z et 56 % de la génération Y plébiscitent les open-space malgré les distractions sonores et visuelles qui lui sont généralement associées. Elles déclarent même être productives dans les environnements bruyants et ont tendance à collaborer davantage.

 

À l’inverse, les quadras se disent plus productifs dans un bureau calme, le ratio atteint 60 % parmi les quinquas qui préfèrent des bureaux fermés.

 

Tous âges confondus, le top 6 des perturbations est, par ordre de nuisance : les collègues qui parlent fort au téléphone ; le bruit des jeux et loisirs ; les fêtes sur le lieu de travail ; les notifications et sonneries de téléphone, les collègues qui discutent à proximité ; la présence des animaux au bureau.