Pacte de responsabilité : cuisant désaveu, selon le baromètre Cegos

Cegos a extrait de son baromètre « Climat social dans l’entreprise », dont les résultats complets seront dévoilés le 20 novembre, les données relatives au Pacte de responsabilité. Elles sont claires : 8 salariés sur dix ne croient pas qu’il aura un impact positif.

 Seuls 18 % des salariés sont convaincus que le Pacte de responsabilité et de solidarité aura un impact positif sur la compétitivité de la France à l’horizon 2017. Le rejet est net, quels que soient le secteur d’activité, la taille de l’entreprise ou la fonction du salarié. Par exemple, 83 % les directeurs n’en attendent rien. La proportion est équivalente parmi les ouvriers et les employés. Avec un ratio de 68%, seuls les cadres intermédiaires de moins de cinquante ans se montrent un peu plus confiants.

 Toutefois, si les salariés ne sont pas convaincus par l’efficacité attendue du Pacte de responsabilité et de solidarité, ils sont très nombreux à croire à des pistes de réforme liées à une politique de l’offre pour redresser la compétitivité de l’économie française et favoriser l’emploi dans notre pays.

Les trois idées de réforme les plus souvent citées sont :l’allègement de la fiscalité des entreprises (72 % de citations), la simplification du Code du Travail (69 %), et la baisse massive du coût du travail (52 %).

A l’inverse, le gel des salaires pendant une période donnée est l’item le moins cité. Seulement 4 % des personnes interrogées y font référence, tous secteurs, tailles d’entreprise et toutes fonctions confondus.