Pénibilité : le Medef observe un wait and see positif

La décision de confier au député socialiste de Saône-et-Loire Christophe Sirugue , membre de la commission des affaires sociales, et au chef d’entreprise Gérard Huot, une mission conjointe visant à évaluer le dispositif pénibilité et à proposer des modalités de mise en œuvre, plus simples et juridiquement sécurisées, semble rassurer le Medef.

 

« Cette mission répond à une demande du Medef de disposer d’une véritable évaluation du compte pénibilité, pour en définir des modalités de mise en œuvre ne pénalisant pas la compétitivité des entreprises », fait savoir l’organisation patronale qui prend acte de l’engagement du Premier ministre. Manuel Valls a assuré que les entreprises n’ont, à ce stade, aucune tâche ou formalité supplémentaire à accomplir au titre du compte.

 

Le Medef se dit prêt à «  apporter toute sa contribution à la mission, pour permettre de définir un dispositif simplifié ». Tout en reconnaissant la nécessité de prendre en compte la pénibilité de certaines situations professionnelles, il estime « crucial de préserver la compétitivité des entreprises, et de leur éviter toute charge administrative ».