Plan 500 000 formations supplémentaires : bilan de la première année

Un an après son lancement, le plan 500 000 formations supplémentaires porte ses fruits. Les données relatives à son exécution en 2016 ont été présentées le 7 mars au Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles (CNEFOP).

Plus de 1 126 000 actions ont été recensées. Parmi elles, 975 000 formations régionalisées, 68 000 accompagnements à la création d’entreprise, 76 000 contrats de professionnalisation et 7 000 accompagnements collectifs à la validation des acquis de l’expérience. Sur le volet régionalisé du plan, le taux de réalisation est de 94% hors Réunion (données non disponibles) et hors Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, non engagé dans le plan .

 

Les publics les plus éloignés de l’emploi et considérés comme prioritaires ont largement pu accéder aux formations proposées, dont 28% ont bénéficié à des personnes peu ou pas qualifiées, 29% à des jeunes de moins de 26 ans, plus de 20% à des séniors, environ 20% à des demandeurs d’emploi de longue durée et 11% à des personnes en situation de handicap. Les formations ont été d’une durée moyenne de 487 heures, soit environ quatre mois et étaient, pour plus du tiers d’entre elles, à visée certifiante.

 

Le 7 décembre, l’Etat a proposé à ses partenaires de s’engager dans une prolongation du plan sur un semestre. D’ores et déjà, les partenaires sociaux ont répondu présents en reconduisant l’effort du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP).