Plan 500 000 formations supplémentaires : les régions s’impliquent

En un mois, dix régions ont signé des conventions les liant à l’État et aux partenaires sociaux pour la mise en œuvre territoriale du plan 500 000 formations supplémentaires. Le dernier à se prêter à l’exercice est la Normandie.

 

Précédemment, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Centre Val-de-Loire, Bretagne et Nord Pas-de-Calais Picardie, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente, la Réunion, Bourgogne Franche-Comté, l’Île-de-France et la Guadeloupe se sont engagés.

 

Ce Plan s’articule autour de trois objectifs. En premier lieu, porter en 2016 le nombre d’actions de formation au bénéfice des personnes en recherche d’emploi à hauteur de 1 million, ce qui représente un doublement par rapport à 2015. En outre, 300 000 de ces formations seront prioritairement dédiées aux demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés sur le carreau depuis plus d’un an. Bref, les personnes les plus durement frappées par le chômage. Enfin, il s’agit de développer les compétences correspondant aux nouveaux métiers comme ceux ayant trait à la transition énergétique ou à la transformation numérique.

Une attention particulière sera portée à la qualité des sessions et à l’accompagnement des bénéficiaires, une fois sortis du parcours de qualification. Les Régions assurent la coordination de la mise en œuvre territoriale sous réserve qu’elles s’engagent à maintenir leur effort propre en faveur de la formation des personnes en recherche d’emploi, au niveau de ce qui a été accompli en 2015. L’effort supplémentaire est compensé par l’État à hauteur de 1 Md€.