Plan de formation au profit de l’insertion par l’activité économique

Un accord-cadre national pour la formation des salariés de l’insertion par l’activité économique sera signé le 28 mai par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et tous les acteurs du secteur. Le projet s’inscrit dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (PIC).

L’insertion par l’activité économique (IAE) est considérée comme une priorité du plan d’investissement dans les compétences (PIC). L’accès des personnes les plus éloignées de l’emploi accompagnées dans ce circuit reste insuffisant. Le rapport sur l’inclusion remis en janvier au gouvernement par Jean-Marc Borello, président du groupe SOS, le confirme. Le gouvernement va consacrer à ce public une enveloppe d’environ 200 M€ sur cinq ans, dont 20 M€ pour 2018.

 

Selon les termes de l’accord, chacun des signataires (entreprises d’insertion, associations intermédiaires, entreprises de travail temporaire d’insertion, ateliers et chantiers d’insertion, etc.) s’engage à renforcer son effort pour faciliter le financement et l’accès à la formation des salariés en insertion.

 

Fin 2016, le secteur comptait un peu plus de 132 000 salariés. Ce nombre est quasi stable par rapport à 2015.