Plan social confirmé chez Opcalia

C’était dans l’air, Opcalia le confirme : l’organisme collecteur de fonds de formation professionnelle s’apprête à supprimer une centaine de postes sur 700.

 

Joliment déguisé en « projet de transformation », ce PSE devrait toucher 97 emplois. La direction explique « les efforts d’adaptation fournis dès 2014 dans un contexte rendu difficile du fait des évolutions des règles de financement de la formation professionnelle — ANI du 14 décembre 2013 et loi du 5 mars 2014 — n’auront pas suffi ».

 

Lors d’une réunion exceptionnelle de son comité d’entreprise, la direction générale de l’Opca interprofessionnel a présenté les grandes lignes de ce projet et entamé, dans la foulée, une négociation sur les modalités de mise en œuvre. Dans un premier temps, Opcalia mise sur un plan de départs volontaires, suivi, le cas échéant de ruptures contraintes.

 

Dans ce contexte délicat pour un organisme paritaire, la gouvernance nationale, les conseils paritaires régionaux, et les directeurs régionaux ou de branches se sont engagés à « traiter le sujet avec transparence et à mobiliser tous les partenaires, structures et entreprises qui recrutent » afin de soutenir la candidature des collaboratrices et partants. Au-delà du PSE, le DG, Yves Hinnekint, doit maintenir le volume et la qualité de service dus aux entreprises.

 

Opcalia couvre 29 branches, pour 602 M€ de collecte.