Plus de 33 000 chefs d’entreprise ont perdu leur job en 2020

L’association GSC et la société Altares publient les résultats 2020 de l’Observatoire de l’emploi des entrepreneurs. L’année dernière, 33 189 chefs d’entreprise ont arrêté leur activité professionnelle. Le bilan sera sans doute plus lourd, les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la crise de la COVID-19 ont temporairement préservé certains de la faillite. Anthony Streicher, président de l’association GSC, confirme : « Les dispositifs de l’État ont permis aux entreprises de maintenir la tête hors de l’eau, mais ne soyons pas naïfs, l’arrêt progressif des aides va provoquer un raz-de-marée pour des milliers de chefs d’entreprise. »

 

Les gérants d’entreprise dont le chiffre d’affaires est supérieur à 2 M€ ont moins bien résisté. On recense 151 entrepreneurs qui se trouvaient à la tête d’un business de plus de 10 M€ de CA. Les entrepreneurs de la construction (7 179) et du commerce (7 056) représentent près de la moitié des pertes d’emploi. Dans le domaine de l’hébergement, restauration et débit de boissons, 4 377 femmes et hommes se sont retrouvés au chômage en 2020. Les difficultés sont également présentes dans le domaine du service. 4 372 entrepreneurs ont perdu leur emploi dans les services aux entreprises. Le secteur information et communication connaît la plus faible évolution ; 935 entrepreneurs ont perdu leur emploi en 2020, contre 1 158 en 2019.

 

L’âge médian des dirigeants restés sur le carreau est de 48 ans. Près d’un tiers des entrepreneurs concernés avaient plus de 50 ans. Ils auront davantage de difficultés à rebondir après la liquidation judiciaire de leur entreprise.