Plus de 330 000 emplois non pourvus en 2014, selon le Medef

La tendance observée en 2013 se poursuit en 2014 : le nombre de postes non pourvus augmente, Plus de 330 000 emplois non pourvus en 2014, selon l’observatoire TEC (tendance emploi compétence) du Medef.   2 568 499 postes ont été offerts par les 1 029 635 établissements ou entreprises suivis, en cumul sur l’année, contre 3 139 158 postes en 2013. En 2014, on a totalisé 2 235 777 postes pourvus contre 2 683 122 en 2013.

 

Un tiers des emplois  ont été jugés difficiles à pourvoir, une proportion qui reste identique à 2013. Parmi ces jobs, 505 479 ont trouvé preneurs, en dépit de la rareté des candidats. À l’inverse, 332 722 offres sont restées en plan (13 %). La moitié de ces abandons  étant due à la discordance entre les compétences attendues et celles dont disposent les postulants.

 

 Parmi les 30 premiers métiers où le recrutement reste le plus difficile figurent le commerce (attachés commerciaux, les employés de supermarchés et caissiers, les cadres commerciaux, les ingénieurs et cadres technico-commerciaux) ; les transports, la logistique et le tourisme (conducteurs routiers, ouvriers de l’emballage, manutentionnaires, livreurs) ; l’hôtellerie- restauration (employés , serveurs, cuisiniers) ; les services aux particuliers et aux collectivités (agents de sécurité et de surveillance, les aides à domicile et aides ménagères).  Les tensions les plus fortes sont observées en Languedoc-Roussillon, en Picardie, dans le Limousin et en Lorraine.

 

L’observatoire TEC (tendance emploi compétence) mesure les métiers en tension, région par région, tous secteurs entreprises confondus, sur un échantillon représentatif de 34 049 entreprises du secteur privé. Les postes recensés sont des CDI ou des CDD de plus de 6 mois et concernent tous types de formation.