Pôle emploi : front syndical contre les suppressions de postes

 Les syndicats CFDT, CFTC, CGT, Snap, SNU, SUD et Unsa appellent à la grève à Pôle emploi le 20 novembre. Ils s’opposent aux suppressions de postes et à « l’étatisation du régime d’assurance chômage ». Une délégation devrait être reçue le même jour par le DG, Jean Bassères. L’intersyndicale frappe aussi à la porte de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Sans suite pour l’instant.

 

 Le projet de loi de finances 2019 prévoit la suppression de près de 800 équivalent temps plein à Pôle emploi, l’objectif de réduction serait de 4000 unités, d’ici à 2022. « De telles suppressions de postes ne pourront pas se faire sans dégrader le service rendu aux demandeurs d’emploi et aux employeurs, on le voit déjà la baisse du nombre d’agents en charge de l’indemnisation ainsi qu’avec les portefeuilles de demandeurs d’emploi qui continuent d’exploser. De telles suppressions de postes ne pourront pas se faire sans dégrader encore plus les conditions de travail du personnel », argumente le front syndical.

 

Il invoque aussi la baisse du budget du ministère de tutelle et la diminution probable des ressources de l’Unédic, avec, dit-il, le transfert des cotisations sociales salariales d’assurance chômage vers la CSG et la baisse annoncée des cotisations dites patronales non compensées par l’État.