Pôle emploi va sous-traiter l’accompagnement des précaires  

 Le service public de l’emploi s’apprête à lancer un appel d’offres en vue de passer un marché de 120 M€. Le conseil d’administration vient tout juste de le décider. Les cabinets retenus seront chargés d’accompagner les salariés précaires –intérimaires, titulaires de CDD à répétition, travailleurs à temps partiel – vers un emploi  stable, pouvant durer au minimum six mois. Cela concerne environ1,3 million de personnes inscrites à Pôle emploi.  

 

Parmi les membres du conseil d’administration de l’opérateur, les cinq représentants de l’État et les cinq représentants patronaux ont voté pour cette mesure. La CGT qui dévoile le projet s’est prononcée contre, les autres organisations syndicales se sont abstenues. 

 

« Le gouvernement et la direction de Pôle emploi affirment que ces travailleurs précaires ne peuvent être rencontrés que le soir ou le week-end donc en dehors des horaires d’ouverture des agences, ce qui est fort curieux s’agissant de personnes n’occupant pas un emploi à temps plein », proteste le syndicat. Celui-ci rappelle que Pôle Emploi a déjà expérimenté l’externalisation « sur des dispositifs plus limités et qui ont montré, à plusieurs reprises, que le service rendu aux salariés concernés pouvait être déplorable et coûter plus cher ». Le syndicat voit poindre le risque d’attirer « les chasseurs de primes ».