Polémique entre le Syndicat des biologistes et les agences régionales de santé

Les biologistes ne comprennent pas pourquoi les autorités sanitaires régionales refusent-elles que les laboratoires de biologie médicale de ville s’équipent pour détecter le coronavirus.  « Dans certaines régions particulièrement touchées, les services d’urgence sont débordés et les capacités diagnostiques des laboratoires de biologie médicale hospitaliers sont de fait saturées », explique le syndicat. Des laboratoires de ville envisagent d’acquérir des automates pour venir en renfort de leurs collègues hospitaliers. Il faut au préalable un visa de l’agence régionale de santé (ARS).

 

 Les pouvoirs publics ont émis depuis début mars différents avis, recommandations et arrêtés afin de préciser les techniques et conditions de mise en œuvre du diagnostic Toutes ne la délivrent pas. « Nous constatons que dans plusieurs régions, cette autorisation est refusée. Parfois malgré  les demandes des hôpitaux du territoire », déplorent les biologistes.