Pour la CFE-CGC, le rabotage des aides au logement est une simple «mesurette injuste »

La confédération présidée par François Hommeril (photo) demande au gouvernement Philippe de «  renoncer à la baisse des APL et d’ouvrir une concertation pour mettre en place une politique du logement réellement efficace ». Laquelle devrait consister selon elle, à « garder le prix des logements en accession à la propriété et en location corrélé avec le flux annuel de richesses créées ».

 

A l’heure où de nombreux jeunes s’activent pour trouver un logement pour leur année universitaire ou accompagner leur entrée dans la vie active, l’annonce de la baisse des APL résonne comme une injustice, poursuit le communiqué de la CFE-CGC. Avant de conclure : « il est donc indispensable de réorienter la politique du logement vers la production et la réhabilitation de logements adaptés pour mettre fin à la pénurie dans les zones tendues et pallier aux conséquences négatives des dérives passées ».