Pour réinsérer des intérimaires, Pôle emploi et Prism’emploi s’allient

Les deux partenaires signent un accord- cadre portant sur quatre points. Primo, développer les relations entre les réseaux du service public de l’emploi et de la branche du travail temporaire et du recrutement. Ils communiqueront et organiseront des rencontres entre les personnels de leurs agences respectives. Les représentants territoriaux de l’opérateur de compétences propre à la branche du travail temporaire ( Akto) et leurs homologues du fonds d’aide sociale (FASTT) y seront associés.

 

Secundo, les parties agiront conjointement pour « faciliter et fluidifier le sourcing de candidats » tout en partageant des pratiques d’évaluations de candidats. Tertio, ils prêteront une attention particulière aux offres d’emploi difficiles à pourvoir. Cela pourrait passer par l’expérimentation d’un dispositif de parrainage prenant la forme de duos demandeur d’emploi -salarié intérimaire afin de pour faire découvrir les métiers en tension. Quarto, l’accord-cadre vise à favoriser les reconversions de demandeurs d’emploi. « La situation économique actuelle doit nous conduire à renforcer nos coopérations avec tous les acteurs du marché de l’emploi pour accompagner les demandeurs d’emploi», explique Jean Bassères, DG de Pôle emploi. « L’intérim peut être une solution qui permet de s’insérer ou se réinsérer dans le monde du travail », abonde Gilles Lafon, président de Prism’emploi (photo).