Premier conseil d’administration de l’Afpa, en tant qu’établissement public

Le premier conseil d’administration de l’établissement public chargé de la formation professionnelle des adultes s’est tenu le 3 mars. Il est marqué par un consensus autour des sept délibérations inscrites à l’ordre du jour, adoptées sans exception.

 

Notamment, la dénomination nouvelle de l’Afpa demeure, légèrement modifiée en Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes, afin de continuer à bénéficier de la notoriété du sigle, tout en respectant « son histoire et son nouveau cadre institutionnel ». Le big boss sortant, Yves Barou (photo), est désigné pour succéder à lui-même, en tant que présidence du conseil d’administration de l’établissement public à caractère industriel et commercial (Epic), sous réserve de confirmation par les ministres de tutelle. Last but not least, le budget 2017 adopté à l’unanimité.

 

Premier organisme de formation professionnelle en Europe, l’Afpa a formé plus de 150 000 personnes en 2016, dont 100 000 demandeurs d’emploi. L’agence emploie 50 000 salariés,