Préservation de l’emploi : 2015 a été une année record pour Ile-de-France Transmission

Lancé en 2010 avec le soutien de la région et la Caisse des Dépôts, Ile-de-France Transmission a déjà accordé près de 400 prêts d’honneur à 0 % pour la reprise de 427 entreprises permettant de créer et sauvegarder 4 000 emplois.

Sur la seule année 2015, le dispositif a permis à 82 repreneurs de se voir accorder 3,2 M€ de prêts d’honneur et mobiliser ainsi 37 M€ auprès des banques pour créer ou maintenir 816 emplois franciliens. « Le dispositif répond pleinement aux besoins spécifiques d’accompagnement et de financement des projets de transmission d’entreprises à potentiel d’activité et d’emplois », confirme Édouard de Penguilly, président d’Initiative Ile-de-France qui se trouve derrière le projet.

 

Pour bénéficier du soutien de l’organisme, il faut porter un projet sauvegardant au moins trois emplois équivalents temps plein, pour financement est supérieur à 100 000 €. Le prêt peut atteindre 70 000 € pour augmenter les fonds propres et créer un effet de levier auprès des banques. À cette offre de financement est associé un accompagnement humain pour maximiser les chances de réussites des repreneurs.

 

Le taux de réussite à trois ans pour les entreprises bénéficiant de ce dispositif est de 90 %. Depuis 2010, 15,1 M€ de prêts d’honneur à 0 % ont été accordés à 369 entreprises franciliennes. Ces prêts d’honneur, d’un montant moyen de 37 860 €, ont permis d’améliorer sensiblement l’accès au crédit bancaire des repreneurs qui ont levé 177,3 M€ de prêts bancaires associés, soit un effet de levier de 11,7. Le montant moyen du plan de financement des repreneurs accompagné est ainsi de 824 000 €. Pour la seule année 2015, ce sont ainsi 87 repreneurs (+6 %) qui ont profité de r 3,2 M€ de prêts d’honneur et ont mobilisé 37 M€ auprès des banques pour créer ou maintenir 816 emplois franciliens (+9 % vs 2014). Les opérations épaulées maintiennent en moyenne 11 emplois équivalents temps plein. En 2015, le coût unitaire du maintien d’un emploi via ce dispositif s’est élevé à 1 834 €, une somme modique.