Présidentielle: l’Odas appelle à élever le débat sur la cohésion sociale

L’Observatoire du développement et de l’action sociale (Odas) appelle les candidats à l’élection présidentielle à se préoccuper davantage de la cohésion sociale. Jusqu’ici, ils ne traitent le sujet que par le bout de la lorgnette, estime l’observatoire qui se veut politiquement neutre.

Pour le think tank présidé par Christophe Béchu,  sénateur-maire d’Angers (photo), les débats proposés dans le cadre de l’élection présidentielle ne traitent de la cohésion de la société qu’  « accessoirement, et sous l’angle étroit de la réforme des dispositifs sociaux. Or, celle-ci est aujourd’hui vitale. Car la peur de l’avenir accentue la tentation du repli sur soi et du rejet des autres, alors que nous ne pourrons affronter les défis sans l’engagement direct et décisif de tous autour d’un projet de société ».

 

L’Odas qui appelle à « revitaliser les liens et les repères » publierale 1er mars une trentaine de propositions issues de ses travaux, qui s’adresseront à tous les candidats. L’organisation se veut politiquement neutre et adepte de la « pédagogie par l’échange et la transversalité ». Ce positionnement lui a permis de fédérer différents courants institutionnels et les sensibilités politiques. Il associe tous les intervenants sociaux (État, protection sociale, collectivités locales, associations).