Prévention des risques industriels majeurs : La CGT propose d’interdire la sous-traitance

Interdire la sous-traitance et le recours aux emplois précaires sur les installations Seveso, sauf cas exceptionnels et après avis positif des instances représentatives du personnel. C’est ce que propose la CGT afin de prévenir les risques industriels majeurs, à défaut de les écarter.

 

En outre, pour tous les établissements, surtout lorsqu’il y a des risques inhérents à la nature de l’activité, « les CHSCT, doivent être maintenus ou rétablis, avec des prérogatives renforcées notamment sur les questions environnementales ».  S’il existe un risque résiduel, le salarié doit pouvoir exercer son droit de retrait, considère l’organisation. Au-delà de l’entreprise, le syndicat insiste sur la responsabilité vis-à-vis des riverains et réclame des condamnations pour les « responsables ou complices des catastrophes industrielles, patrons comme responsables politiques ».